Archives de la Zone Mondiale
2,108
  • MASTO - Le Gros chat Roux [album "mastOctopus"]

    1,135 views 1 month ago
    Clip vidéo réalisé par Eva Taskovics
    extrait du premier album solo de Masto (Lucrate Milk, Bérurier Noir...) : "mastOctopus", sortie nationale en CD le 21 septembre 2018.

    Dispo chez tous les bons disquaires et sur le site du label SubZone/Archives de la Zone Mondiale.
    Si vous avez un doute si votre disquaire est classifié "bon", n'hésitez pas à lui demander d'en commander ! (distribution PIAS/Archives de la Zone Mondiale)

    https://archives.zonemondia...
    http://www.masto.fr/ Show less
    Read more
  • Bérurier Noir Play all

    https://archives.zonemondiale.fr/collections/berurier-noir

    Fils illégitime de l’adjoint de San-Antonio, Bérurier Noir voit le jour en 1983 lors d’un concert d’adieu… Boîte à rythmes et guitare électrique font écho à une énumération monotone de faits-divers sordides, de manifestes nihilistes et d’histoires psychiatriques. Cette ultime performance minimaliste pousse finalement François et Loran à poursuivre l’aventure et à auto-produire leurs premiers disques.
    Le duo enchaine les concerts dans les petites et moyennes salles, les squats, la rue, le métro parisien, les manifs ou les amphis de fac, où ils incarnent une sorte d’effervescence insurrectionnelle, enragée et contagieuse…

    Au fur et à mesure de leurs apparitions, ils sont rejoints par une raïa d’agité-e-s qui illustrent, gueulent et gesticulent les chansons du groupe sur une bande-son de plus en plus brute et tranchante.
    En 1986, alors que la radio NRJ se voit obligée d’acheter le 45t "l’Empereur Tomato-Ketchup" pour le diffuser sur ses ondes, la vague alternative bat son plein : fanzines, lieux, labels, radios, groupes et collectifs rythment toute une scène rock contestataire qui commence largement à déborder dans la sphère sociale et politique du pays. Sous haute surveillance policière, Bérurier Noir prend d’assaut le Zénith de Paris, imposant ses conditions (places à 50 balles, service d’ordre assuré par des proches du groupe, nombreux stands associatifs, militants, antifascistes et libertaires) et propose aux 6800 personnes présentes un spectacle total où s’entrecroisent déguisements loufoques, refrains acérés, nez de clowns grotesques et sifflets rageurs contre une société qui cherche à étouffer sa jeunesse révoltée.

    Après 7 ans d’insolentes réussites, mais aussi de galères épuisantes, d’espoirs déçus et d’envies décalées, Bérurier Noir décide de se faire hara-kiri à l’Olympia. Pendant trois nuits, la salle frémit sous les hymnes de révolte du mouv’ment d’la jeunesse, avant que le groupe ne signe définitivement l’armistice du rock, le 11 novembre 1989. Antinomie de ce suicide, les Bérus sont au sommet de leur art. Leur spectacle dépasse allègrement les deux heures de scène, au cours desquelles le groupe joue une trentaine de chansons. Chaque morceau fait l’objet d’une mise en scène où se succèdent les déguisements : Indiens métropolitains, Chinois rebelles, déserteurs internationalistes, les acrobates alternent avec les jongleurs et cracheurs de feu. Ce qui, sept ans plus tôt, n’était qu’une improvisation à l’aide de frusques de grenier a pris des allures théatrâles. Les slogans fusent, la foule exulte une dernière fois.
    This item has been hidden
  • Ludwig Von 88 Play all

    https://archives.zonemondiale.fr/collections/ludwig-von-88

    Ludwig von 88, est l’un des groupes les plus actifs de la période faste du rock alternatif. Fabrice, Laurent, Olaf, Karim et Bruno fondent le groupe aux environs de 1983 et se mettent à composer une poignée de morceaux de punk rock drôles et rebelles, avant de fouler du pied leurs premières scènes pour des prestations qui resteront bordéliques et légendaires. Conscients des réalités de leur époque, leurs textes et musiques reflètent l’impertinence d’enfants terribles qui auraient picolé une bonne boutanche d’humour à 20°
    This item has been hidden
  • Parabellum Play all

    This item has been hidden
  • Lucrate Milk Play all

    https://archives.zonemondiale.fr/collections/lucrate-milk

    Masto : Lucrate ça a commencé avec Bol. On a inventé ce groupe sans qu’il n’existe, on a passé un an à faire des tags, un peu partout. Ils ont eu un énorme impact, et l’on a commencé à en retrouver un peu partout qui n’étaient pas de notre fait. On allait dans les grues, on volait des grosses bombes de graisse, et ça, c’était super, quand tu taggais un mur et qu’il était repeint, la graisse traversait la peinture, et c’est comme si tu avais taggé un mur tout neuf ! C’était magnifique !

    Laul : Il y a eu une réaction… “Lucrate Milk, ça a l’air vachement bien…”. Il y en a même qui connaissaient, avant que ça n’existe, qui les avaient déjà vu en concert, un super groupe anglais… Il y avait déjà une légende avant qu’on n’ait commencé. J’ai rencontré Nina aux Arts Déco, et je l’ai branchée, surtout pour être mannequin de photos de Masto, parce qu’elle était très jolie, elle avait une belle présence. Quand on l’a trouvé conne, on se l’est dit, et on a décidé de la jeter ! Et elle a fait : “mais je sais aussi crier ! “ et elle nous a fait un putain de cri qui nous est resté. Voilà ce qu’on cherchait pour illustrer notre musique qui n’existait pas encore. Là, on était trois, il nous fallait une rythmique, et on a fait appel à Gaboni. On n’était pas musiciens, et on a choisi l’instrument qu’on aimait le moins. Pour réagir, se le rendre agréable. Pour moi, la basse je la sentais mais je ne l’entendais pas. Pour Masto, le sax c’était forcément une bêtise de jazzeux qui est obligé de faire des trémolos pour les films de cul, il voulait qu’il y ait une attaque, un son de paquebot…
    This item has been hidden
  • Haine Brigade Play all

    https://archives.zonemondiale.fr/collections/haine-brigade

    Haine Brigade, c’est quatre banlieusard Lyonnais, se retrouvant dans le même lycée au début des années 80 et qui décident de monter un groupe, après avoir flashé sur les paroles de The Clash, Stiff Little Fingers et Crass. Très intéressés par le côté révolutionnaire du punk, ils parcourent, entre deux répets, les ouvrages de Marx, Bakounine, Stirner et des bouquins plus généraux sur l’anarchisme.

    En 1984, le groupe s’inscrit dans l’activisme en fondant le collectif "Fraction Rock Terroriste" qui réunira d’autres formations musicales, photographes, illustrateurs de Lyon et Paris et en profite pour sortir son propre fanzine "Kanaï".
    Au sein du groupe, les idées sur le monde et les goûts musicaux ne sont pas tous identiques, mais chacun se retrouve autour des idéaux anti-racistes et anti-militaristes, en dehors de toute idéologie rigide. Ils défendent une vision politique du quotidien, où chacun gère sa propre existence, les yeux grands ouverts sur la réalité, en refusant le plus grand nombre de normes (sociales, culturelles, vestimentaires...) et l’esprit critique toujours en alerte, que ce soit sur nos propres actes ou les ennemis de la liberté, ceux qui imposent des contraintes et qui ont les moyens de diriger la vie des autres (les chefs, les idéologues, les religieux, les armées, les flics et l’État).

    Les textes parlent de ce qui nous entoure, sans jouer les donneur de leçons. L’ennui et la solitude sévissent dans les banlieues et le monde crève lentement devant les masses de gens aveugles. Une musique en réaction, pour créer soi-même quelque chose, s’investir, trouver de nouvelles idées pour que des brèches s’ouvrent dans les murs qui les entourent, en faisant attention de ne pas se prendre au sérieux : dérision et humour sont aussi des armes. Garder un grain de folie, avec une soif de vie, intense imprévue !
    This item has been hidden
  • Heyoka Play all

    https://archives.zonemondiale.fr/collections/heyoka

    HEYOKA se forme à Dijon en 1991 sur les ruines encore fumantes du mouvement alternatif hexagonal. Refusant de laisser sombrer dans l’indifférence et l’oubli, les pratiques liées à la philosophie punk politisée de la décennie précédente, le groupe autoproduit de manière totalement “Do It Yourself” une première K7 8 titres « VU A LA TÉLÉ ». Suivront un 45t éponyme, une participation sur la compile « DITES-LE AVEC DES FLEURS » (1994) et l’album « DEMAIN SERA ». Après environ 200 concerts au sein du réseau militant et squatt, les membres du groupe se séparent en 1997 pour vaquer chacun-e à leurs occupations personnelles et collectives, laissant derrière eux l’image d’un groupe engagé, sans concession, respectueux du public et fidèle à une démarche de non-profit qui caractérise la scène anarcho-punk. L’histoire pourrait s’arrêter là mais en janvier 2010, le groupe se reforme pour quelques concerts lors de la sortie d’une compilation, puis enregistre un nouvel album en 2012.
    This item has been hidden
  • Mon Dragon Play all

    https://archives.zonemondiale.fr/collections/mon-dragon

    Formation éphémère et flamboyante de la région Lyonnaise (2004-2007). Punk complexe s'aventurant volontiers vers d'autres horizons aux arc-en-ciel éclatants, le groupe était composé de Fleur (chant), Alexis (basse, chant), Janfy (batterie) et Matt (guitare). Les textes polyglottes (Français, Espagnol, Anglais et Japonais), à la fois violents et sensuels, évoquent de nombreuses problématiques sociales (système éducatif, sexisme, homophobie, univers carcéral ou droit à l’avortement...) sans dogmes ni solutions toutes faites : Fais fonctionner ton cerveau !

    A l'occasion du dixième anniversaire de la disparition de ce groupe qui aura traversé la scène française à la vitesse d'une étoile filante, les Archives de la Zone Mondiale sont très heureuses de vous présenter l'un des meilleurs albums du 21ème siècle.
    This item has been hidden
  • René Binamé Play all

    This item has been hidden
  • Subzone Play all

    https://archives.zonemondiale.fr/collections/subzone

    Né.e au 21è siècle, SUBZONE est l'enfant.e maudit.e des Archives de la Zone Mondiale. Une sous-division du label consacrée à d'autres styles musicaux, décloisonnant les genres, à la rencontre de nouveaux artistes autour de projets actuels et novateurs, avec une approche toujours résolument indépendante dans la manière de fonctionner.

    Continuer à porter bien haut l'irrévérence et la provocation des générations passées, tout en questionnant la société actuelle et ses carcans, voilà notre propos !
    This item has been hidden
to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...