4.7K

Les autres

« Les autres » ne se peuvent nommer qu'en référence à un « nous » ou un « moi », en tout cas à un homme qui a mis des millénaires à s'identifier comme « animal raisonnable », situé entre le tout autre (l'être minéral, végétal et animal) et le Grand Autre (Dieu). Mais la modernité démocratique, du fait même de sa tentative de faire vivre ensemble des hommes déclarés « semblables » et donc d'égale dignité, a déplacé au sein même de l'humanité la question de l'altérité : les hommes ne différent-ils pas plus qu'ils ne se ressemblent ? Aujourd'hui, la rencontre des cultures due à la mondialisation, les controverses politiques, morales et religieuses, l'évolution des sciences et des techniques mais aussi de la littérature et des arts, tout comme la libéralisation des moeurs, réactivent ces questions en déplaçant nombre de lignes de démarcation entre « les autres », « eux et nous », « toi et moi », aussi bien dans la vie publique (discrimination, exclusion, choc des civilisations...) que dans la vie privée (jusqu'en amour et en amitié).
Joël GAUBERT, Directeur éditorial aux Editions M-Editer
« Les autres » ne se peuvent nommer qu'en référence à un « nous » ou un « moi », en tout cas à un homme qui a mis des millénaires à s'identifier comme « animal raisonnable », situé entre le tout autre (l'être minéral, végétal et animal...
Play all

Loading...

to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...