Loading...

Censure : un spot de Yop interdit d'antenne à la radiotélévision nationale ile maurice

119,395 views

Loading...

Loading...

Transcript

The interactive transcript could not be loaded.

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on May 5, 2011

La MBC a passé à la trappe une vidéo et un spot du yaourt à boire sous prétexte qu'ils ridiculisent la police. La vidéo est visible sur Facebook, dans les salles de cinéma et sur lexpress.mu.

Et hop, la censure pointe de nouveau son nez. Un clip vidéo de 37 secondes et un spot produits par l'agence Circus pour les besoins d'une campagne publicitaire suite au relooking du yaourt à boire Yop viennent d'être interdits d'antenne par la station de radiotélévision d'Etat.

Parodiant un policier tapis dans un fourré en train de relever le dépassement de vitesse des automobilistes grâce à un radar portatif, la vidéo montre l'officier ébahi après avoir vu passer un cycliste à 130 km/h. Les images ainsi que le son ont d'abord été diffusés sur les différentes chaînes télés et radios de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) le 12 avril avant d'être passés à la trappe suite un simple appel du Bureau du Premier ministre.

Chez Panagora, la firme du groupe Food and Allied, l'on n'arrive pas à expliquer la posture de la MBC, d'autant qu'aucune explication plausible n'a été donnée pour justifier cette censure. Le plus surprenant est que le spot audio est encore diffusé sur les différentes radios privées de l'île.

« On ne comprend pas... Le clip était à prendre au second degré. On n'a même pas reçu une lettre à cet effet », fait-on ressortir du coté de Panagora. Yop ayant subi une opération esthétique, la firme a commandité une campagne digne du nom auprès de l'agence Circus.

C'est ainsi qu'il y a trois semaines, des billboards ont précédé le clip ainsi que le spot. Facebook a même été mis à parti pour fidéliser les mordus de Yop. Le clip y est visible, tout comme au cinéma. Sauf à la MBC.

A 19h00 ce mercredi 4 mai, Dan Callikan, le directeur général de la station et ex chargé de la communication du Premier ministre, était injoignable.

Au Bureau du Premier ministre, le conseiller spécial de Navin Ramgoolam en terme de sécurité routière, l'ex inspecteur de police Ben Buntipilly a donné une explication quant à cette censure. « Cette vidéo porte préjudice à l'image de la police. Li ridikiliz la police... Kan trafic lor simé, dimoune passé dire Yop, Yop, Yop... » lâche-t-il.

Ben Buntipilly rappelle également que selon les dispositions de la loi, nul n'a le droit d'utiliser l'uniforme de la police. Or, dans le clip, c'est un faux uniforme qui a été utilisé. L'affaire doit être prise devant l'association des agences publicitaires.

Voir la vidéo

Loading...

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...