Loading...

Air & Hymne De La Monarchie Française

1,019,983 views

Loading...

Loading...

Transcript

The interactive transcript could not be loaded.

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on Feb 2, 2008

Très bon site Histoire et Musée sur Henri IV:
http://www.musee-chateau-pau.fr/homes...

(pour les infos sur "Vive Henri IV" qui est la chanson, voir la vidéo liée je ne peux pas tout écrire ici.)

Sources:
-Le quid
-La cellule patrimoine du conservatoire militaire de musique
-France Production
-Serp Production

--------------------------------
La Marche de Henri IV
--------------------------------

Date: 1580

L'air final est publié dans un recueil de noëls de "Christophle de Bordeaux" dès 1581 en France,
Il aurait comme base un fragment du morceau de musique intitulé « les Tricotets », sur lequel s'exécutait une danse en vogue au seizième siècle, et que l'on a entendu au Vaudeville, dans « le Mariage de Scaron ».
On retrouve l'air de la marche de Henri IV en 1588 dans l'Orchésographie de Thoinot Arbeau sous le titre : "Bransle coupé nommé Cassandre".
Il s'adaptait alors à une pièce de Ronsard.
Devenu très populaire, l'air va être repris à de nombreuses occasions en France et à l'étranger.
Actuellement cette mélodie est peut-être la plus célèbre de l'histoire musicale Française.
Son timbre a servi à toutes les époques dans de nombreux pays à des chansons d'inspirations diverses.
En 1717, édité dans la clé des Chansoniers, il sert à une " mazarinade " Grétry l'intercarle dans un de ses opéras.
Sous la revolution, il sert de timbre au tombeau des aristocrates.
En 1815 durant les Cent-Jours, des paroles contre L'empereur Napoleon sont chantées sur l'air de La Marche De Henri IV.
On reconnaît dans l'air de cette musique "La Marche du régiment de Navarre".
Le 27 août 1829 l'air de "La marche de Henri IV" est joué à Opéra de Paris dans le ballet Français "La Belle au bois dormant"
En 1890 il est remis à la scène à Saint-Pétersbourg en Russie sous la musique de Tchaïkovski,
cette version est un hommage à la France de l'Ancien Régime. Ce ballet s'imposera d'ailleurs comme son chef-d'œuvre.
L'air de "La Marche de Henri IV" est aussi l'air des Hymnes de la Monarchie Française
("Vive Henri IV", "La Parisienne" et "Le retour des Princes Français à Paris").
Dans "La Parisienne" deux air de musique royaliste sont alternés ("Charmante Gabrielle" et "Vive Henri IV")

***Conclusion générale***
Pour comparer l'air et la chanson à la Marseillaise
La grande différence c'est que la marseillaise est un chant Imposé par l'état que l'on force à apprendre dès le primaire.
Tendis que Vive Henri IV c'est tout le contraire, il a été souvent mis à l'écart par les Rois eux mêmes, la chanson n'a donc jamais été imposée.
Seul Louis XVI aimait vraiment cette chanson.
Mais le peuple l'avait mis lui même au 1er rang durant des centaines d'années, sans les moyens moderne comme la télé, radio, ou match de foot ou l'école ect...
Son air était partout, il y a eu un très grand nombre de chansons personnelle ou chansons chantées sur son air.
Il incarnait donc vraiment le rôle d'Hymne et sa démontrait aussi à quel point Henri IV avait marqué le peuple Français.

1590

Vive Henri IV
Vive ce Roi vaillant !
Ce diable à quatre
A le triple talent
De boire et de battre,
Et d'être un vert-galant.
De boire et de battre,
Et d'être un vert-galant.

1800-1899

Au diable guerres,
Rancunes et partis.
Comme nos pères,
Chantons en vrais amis
Au choc des verres,
Les roses et les lys !
Au choc des verres,
Les roses et les lys !

1774

Chantons l'antienne
Qu'on chantera dans mille ans,
Que Dieu maintienne
En paix ses descendants
Jusqu'à ce qu'on prenne,
La lune avec les dents.
Jusqu'à ce qu'on prenne,
La lune avec les dents.

1770

Vive la France,
Vive le roi Henri !
Qu'à Reims on danse,
En disant comme Paris
Vive la France,
Vive le roi Henri !
Vive la France,
Vive le roi Henri !

1590

Vive Henri IV
Vive ce roi vaillant !
Vive Henri IV
Vive ce roi vaillant !
Ce diable à quatre
A le triple talent
De boire et de battre,
Et d'être un vers galant.

1770

J'aimons les filles,
Et j'aimons le bon vin
J'aimons les filles,
Et j'aimons le bon vin
De nos bons drilles
Voilà tout le refrain
J'aimons les filles
Et j'aimons le bon vin !

1800-1899

Moins de soudrilles
Eussent troublé le sein
Moins de soudrilles
Eussent troublé le sein
De nos familles
Si l'ligueux plus humain
Eût ainsi aimé les filles
Eût aimé le bon vin !

  • Category

  • License

    • Standard YouTube License
  • Music

    • "Ballet Suite from the Sleeping Beauty, Op. 66: Apotheose (Andante-Molto maestoso)" by New Philharmonic Orchestra London, Lawrence Siegel Listen ad-free with YouTube Red
Comments are disabled for this video.
Advertisement
When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...