Loading...

Mondomix présente : Néba Solo

34,887 views

Loading...

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on Jun 25, 2009

Néba Solo, est né Souleymane Traoré, à Nébadougou, au Kénédougou dans le sud du Mali, au sein d'une famille où le balafon est un emblème. Le balafon est l'instrument roi de la région du Kénédougou, son rôle premier est de doper les paysans durant les travaux des champs. Son père, grand balafola et artisan réputé pour ses instruments de grandes factures, a naturellement transmis son savoir à son fils. Néba Solo a parfaitement assimilé l'enseignement paternel, mais il a aussi développé ses propres particularités.

Spécialiste du balamba, gros balafon basse, il en joue de gauche à droite, au sens inverse de la tradition et ce, à une vitesse stupéfiante. Ses prouesses véloces le rendent d'abord très populaire auprès de la jeunesse locale puis, avec son groupe très familial (deux balafons, deux tambours bara, et des percussions typiques, titiara et karignan), il se voit attribué en 1996 le titre envié de meilleure formation du Mali. Le "Génie du Balafon" (appellation officielle) ne pouvait échapper aux oreilles des découvreurs occidentaux et, en 1998, Philippe Conrath, directeur du festival Africolor, lui fait enregistrer son premier album pour le label Cobalt. Les tournées européennes qui s'ensuivent sont l'occasion de mesurer l'impact de la magie de cette musique. Les oreilles averties peuvent reconnaître les sources exploitées par certains compositeurs contemporains ayant marqué la musique occidentale, Philip Glass et Steve Reich en tête. Cette analogie attire également les jeunes générations d'expérimentateurs sonores.

En 1999 c'est le DJ français Frédéric Galliano qui choisit un morceau de Néba Solo comme premier remix pour son label de métissage ethno-techno Frikyiwa. La rencontre est un heureux mariage et, durant l'été, le public européen peut suivre le voyage de noce de l'éléphant Malien (appellation officieuse, lors des concerts) et du " toubab " électronique à travers concerts et festivals. Musiciens : Souleymane Traoré dit Néba Solo : Chant, balamba, Siaka Traoré : Balafon solo, Ousmane Traoré : Bara Salig Gosogo : Bara, Guedouma Wattara : Karignan, Lamissa Traoré : titiara.
Filmé au Festival Musiques Métisses d'Angoulême.

Loading...

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...