Loading...

Un homme fait irruption à l'hôtel de ville de Québec en brandissant une croix

36,916 views

Loading...

Loading...

Transcript

The interactive transcript could not be loaded.

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on Nov 11, 2013

Un homme, opposé à la Charte de la laïcité, a fait irruption à l'hôtel de ville de Québec en brandissant une croix, cet après-midi.

La présentation des nouveaux membres du comité exécutif était sur le point de commencer lorsqu'on a entendu du bruit provenant de l'extérieur de la salle de réception.

Mathieu Bonneau, qui se présente comme propriétaire de restaurants à Montréal, était en train d'en découdre avec un agent de sécurité qui voulait l'expulser.
«Moi, je demande que Pauline Marois rétracte sa charte ou qu'elle démissionne, that's it that's all, au nom de Jésus. C'est tout ce que je demande.»

De fil en aiguille, les journalistes accourus sur place ont pu apprendre que Mathieu Bonneau arrivait de l'édifice de l'Assemblée nationale, où il avait manifesté jusqu'à ce qu'on lui dise qu'il avait besoin d'un permis de la Ville de Québec pour ce faire.

C'est comme ça qu'il est arrivé à l'hôtel de ville et que, voyant une caméra, il a décidé de profiter de l'occasion et de brandir sa croix pour attirer l'attention. Et c'est là que les choses se sont corsées avec l'agent de sécurité.

Il a finalement quitté les lieux calmement, aidé par le conseiller municipal Yvon Bussières, lui-même fervent catholique, qui lui a lancé un «Va en paix».
Les choses s'étant calmées avec l'agent de sécurité, l'homme s'est assis sur le plancher, dénonçant la «charte de Pauline Marois» et le fait qu'il devait payer pour manifester.

Loading...

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...