Loading...

Hatsune Miku - Little Parade (Vostfr + Romaji)

11,067 views

Loading...

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on Jun 7, 2015

Requête de Megurine Mariko. Traduction de Little Parade en français. La traduction, les sous-titres et l’encodage sont de moi.

Titre : Little Parade
Vocal : Hatsune Miku
Musique et paroles : K-Dash
Illustration : chi@ki
Vidéo et effet : ururun

Vidéo originale : http://www.nicovideo.jp/watch/sm26077316

Traduction :
J’ai arrêté de respirer
Car c’est trop douloureux de le faire

Un monde incolore de douleur colorée
Reflète vaguement le fond de ton cœur
Dans la ville où je suis née, comme effrayée par quelque chose,
Je souris en entendant la chanson que les personnes fredonnent
Ton ombre

Elle m’éblouit tellement
Que cela en est douloureux
Que dois-je penser maintenant ?

Je me hisse sur ces mots complètement vides
Mais où est-ce que mon cœur a pu dégringoler ?
Coincée dans un rêve éveillé numérique, je regarde par la fenêtre
Et je me souviens encore une fois de ces paroles

Étourdie, j’erre à travers le temps
Et fus emportée par une chose que je ne saurais nommer
C’est là, je m’en rappelle, c’est là, je m’en rappelle,
Même si cela aurait sûrement était mieux s’il n’était pas là

Je n’entends plus ta voix ici
Même si elle me manque terriblement
Je me suis perdu dans ces souvenirs noirs et blancs,
Dans ces souvenirs informes remplis de bruit monaural

Le jour où je me suis souvenue de l’amour…
Le jour où j’ai perdu mes rêves…
Cette courte nuit où je me suis légèrement guérie…
Ils ont tous disparu

Tu étais là
J’étais là
Que dois-je crier maintenant ?

J’ai sauté depuis ce ciel vide
Je ne sais même pas où la terre commence
Perdu dans une illusion analogue, je compte
Chaque larme dans mes rêves et les efface

Dans le brouillard, j’erre à travers le temps
Et fus emporté par une chose que je ne saurais nommer
J’ai arrêté de respirer, j’ai arrêté de respirer
Encerclé par le silence, je m’y fonds

Je me hisse sur ces mots complètement vides
Mais où est-ce que mon cœur a pu dégringoler ?
Coincée dans un rêve éveillé numérique, je regarde par la fenêtre
Et je me souviens encore une fois de ces paroles

Étourdie, j’erre à travers le temps
Et fus emportée par une chose que je ne saurais nommer
C’est là, je m’en rappelle, c’est là, je m’en rappelle,
Même si cela aurait sûrement était mieux s’il n’était pas là


Rien ne m’appartient, seulement ce qui est décrit plus haut.

Loading...

Advertisement
When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...