Loading...

Vivaldi, La fida ninfa / JC Spinosi, Ensemble Matheus

32,621 views

Loading...

Loading...

Transcript

The interactive transcript could not be loaded.

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Uploaded on Nov 5, 2008

COFFRET 3 CD NAÏVE VIVALDI EDITION
Sortie le 18/11/08*

Un des plus beaux opéras de Vivaldi par une distribution exceptionnelle


Antonio Vivaldi 1678-1741

La fida ninfa RV 714
(opéra en 3 actes)

Sandrine Piau Licori
Verónica Cangemi Morasto
Marie-Nicole Lemieux Elpina
Sara Mingardo Giunone
Philippe Jaroussky Osmino
Topi Lehtipuu Narete
Lorenzo Regazzo Oralto
Christian Senn Eolo


Ensemble Matheus
Jean-Christophe Spinosi


« Au commencement de l'année 1732, quelques secousses sismiques de courte durée et de faible amplitude furent ressenties. Le froid ne fut pas trop rigoureux et le nouveau théâtre de lAcadémie ayant ouvert, l'on a pu apprécier durant tout le carnaval deux drames en musique» dont la Fida ninfa, gros événement à lépoque !

Cet extrait de chronique aux allures de bulletin météorologique concerne Vérone, cité de plus de 50.000 âmes, alors la seconde ville de Vénétie. La fida ninfa, l'œuvre choisie pour fêter l'inauguration du nouveau théâtre, avait été écrite plus de trente années auparavant par le Marquis Maffei. Cette délicate miniature pastorale aux prétentions dramatiques limitées noffrait à Vivaldi qu'un socle d'inspiration bien modeste. Pourtant, le contexte de la création de l'œuvre, la richesse de l'orchestre véronais et la renommée de plusieurs des chanteurs engagés, devaient conduire le compositeur à consacrer un soin tout particulier à l'élaboration de sa partition et à donner ainsi naissance à lune de ses plus belles œuvres lyriques.
Tout au long de ses trois actes, la puissance de l'inspiration vivaldienne s'impose en effet dans une succession de magnifiques airs da capo qui témoignent de la pleine maturité de leur auteur. Vocalement, La fida ninfa simpose sans conteste comme l'une des partitions les plus redoutables de Vivaldi, dont les exigences techniques éprouvèrent dailleurs passablement les chanteurs engagés, à en croire la chronique contemporaine. Rivalisant de virtuosité, les airs de Licori et de Morasto, respectivement interprétés en 1732 par la soprano Giovanna Gasperini et par le castrat soprano Giuseppe Valentini, marquent l'apogée de la vocalité vivaldienne.

---

Réalisation film de présentation : Jean-Philippe Perrot

  • Category

  • License

    • Standard YouTube License

Loading...

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...