Loading...

La règle des signes - addition et soustraction

17,779 views

Loading...

Loading...

Transcript

The interactive transcript could not be loaded.

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on Oct 28, 2016

La règle des signes lors d'une addition ou d'une soustraction est essentielle en maths.

SITE WEB ► https://math-coaching.com

Matière: maths (collège).
Chapitre: règles de calcul.
Compétence: règle des signes - addition et soustraction.

FACEBOOK ► https://www.facebook.com/MathCoaching...
INSTAGRAM ► https://www.instagram.com/math.coaching

En maths, tu dois respecter un certain nombre de règles de calcul pour résoudre tes exercices correctement. Dans cette vidéo, je te présente la règle des signes. Cette règle va te permettre de réaliser tes additions et soustractions sans faire d'erreur de signe.

TRANSCRIPTION du cours de maths en vidéo:

Salut c'est Benoit, ton coach en mathématiques. Mon seul but dans la vie, faire de toi un maître mathématicien ! Et pour y parvenir, dans cette vidéo, je vais te présenter une règle de calcul fondamentale qui s'intitule la règle des signes. Alors, la règle des signes, elle sert à quoi ? Elle sert à savoir ce qu'il faut faire quand on est en présence de deux signes qui se suivent. Donc, pour cette vidéo, je vais t'expliquer cette règle dans le cas d'addition et de soustraction, et dans la vidéo prochaine je vais te l'expliquer pour les multiplications et les divisions.

Alors, la règle, qu'est-ce qu'elle dit ? Elle dit ceci. Il y a quatre cas différents. Premier cas, deux signes positifs se suivent, les deux signes fusionnent, et ça reste positif. Un signe positif suit un signe négatif, les deux signes fusionnent, et le signe qui en résulte est négatif. Moins et plus se suivent, ça donne moins. Moins et moins se suivent, ça donne plus.

Pour retenir cette règle, il y a deux propriétés, deux techniques que je peux t'enseigner. La première chose c'est qu'on peut voir ici dans ces deux cas que le moins est prioritaire sur le plus. Dès qu'il y a un mélange plus/moins ou moins/plus, c'est le moins qui va dominer la relation.

Deuxième technique, ça va être de remplacer le plus par des amis, et le moins par des ennemis. On va prendre le premier cas. L'ami de ton ami est ton ami. Voilà, tout simplement, t'as un pote, il a d'autres potes, vous êtes forcément amenés à traîner assez souvent ensemble, il y a de grandes chances que cet ami devienne également ton ami.

Deuxième cas, l'ami de ton ennemi est ton ennemi. Alors, si tu vois pas pourquoi, imagine par exemple que t'as quelqu'un que t'apprécie pas à l'école, il est là il s'appelle Jean-Jacques, chaque fois il vole ta gomme, donc à chaque fois t'es là, t'as besoin de gommer quelque chose, t'en as plus, c'est à cause de Jean-Jacques, il te l'a volé. Et à chaque fois que Jean-Jacques te vole ta gomme, il y a son pote Jean-Bernard qui est derrière ton dos et qui commence à ricaner. Fatalement tu ne vas pas apprécier qu'il se foute de ta ****** comme ça alors que l'autre t'a volé ta gomme, il va aussi aussi devenir ton ennemi. L'ami de ton ennemi est ton ennemi.

L'ennemi de ton ami est ton ennemi. Alors, imagine ton pote, Christophe, lui aussi se fait voler sa gomme par un autre type. Fatalement, solidarité, tu vas pas apprécier cette personne qui vole la gomme de ton pote, il devient ton ennemi.

Et le dernier cas, l'ennemi de ton ennemi est ton ami. Alors imagine toujours ton ennemi qui vole tes gommes, Jean-Bernard, a force d'avoir volé tes gommes, fatalement il a accumulé un gros stock de gommes, et il commence a attirer la convoitise. Et il y a Abdel qui arrive, il s'assied à côté de lui, ni vu ni connu, il voit son stock de gommes, il fait genre "ah ça y est on fait pote ?" "ok !", et puis il commence à lui voler ses gommes. Comme ça, subtilement, parce que tu vois il est attiré par les gommes. Fatalement, toi peut-être que tu vas pouvoir commencer à parler avec Abdel et lui dire "ah mais j'ai vu que t'as volé des gommes à Jean-Jacques, Jean-Bernard ou Jean-Christophe, je sais plus, et il y a une de ces gommes qui m'appartient, parce que c'est lui il arrête pas de me voler mes gommes, c'est pour ça qu'il a un gros stock de gommes." Eh bien Abdel il va dire "ben tiens j'en ai plein, vas-y prends ma gomme il n'y a pas de soucis quoi." L'ennemi de ton ennemi devient ton ami.

Loading...

to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...