Loading...

Tai chi gaspésien..Les cris obsédants du huard à collier.. LOON CALLS

2,344 views

Loading...

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on Jan 29, 2009

Technique de Tai chi gaspésien.....Adaptation libre.. OSEZ.. K par K.. St-Jean Port Joli...
Réalisation: Alain Cadieux....
Production: Bébéluga / L'Effet mer...


Les familiers des forêts nordiques connaissent les cris obsédants du huart à collier... Il y en a quatre, essentiellement, qui se font entendre surtout au printemps et à l'été... Chacun a sa signification.

«Trémolo»

Le trémolo a été décrit comme un «rire fou»; une succession rapide de huit ou dix notes de fréquences et d'intensités variées. Il s'agit d'un cri d'alarme, qui indique habituellement que l'animal est inquiet ou qu'il a peur, parce qu'il est dérangé par des êtres humains, un prédateur ou même un autre huart. C'est le seul cri que les huarts émettent en vol.

«Cri plaintif»

Le cri plaintif se fait entendre surtout le soir ou la nuit, parfois à des kilomètres. Ce cri lugubre n'est pas un signal d'alarme. Il sert à communiquer avec d'autres huarts sur le même lac ou sur les lacs avoisinants.

«Ioulement»

L'ioulement est réservé aux mâles, qui s'en servent pour signaler et défendre leur territoire, surtout en période d'incubation et dans les premiers temps de l'élevage des petits. Si un huart émet un trémolo ou un ioulement à votre approche, c'est sans doute que vous être trop près. Vous devriez quitter son territoire pour ne pas le déranger.

«Hululement»

Le hululement n'est pas aussi intense ou fort que les autres cris. Il sert à garder contact avec son compagnon, ses petits et les groupes sociaux qui vivent ou séjournent sur le même lac...

Loading...

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...