Loading...

Traitements de du Syndrome des Antiphospholipides SAPL

331 views

Loading...

Loading...

Transcript

The interactive transcript could not be loaded.

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on Sep 14, 2018

Traitements de du Syndrome des Antiphospholipides SAPL
Le lupus systémique (LS) est une maladie systémique, touche fréquemment la femme en période d’activité ovulatoire sex-ratio est de 9 femmes pour 1 homme.
Sur le plan biologique: il y'a une production d’anticorps antinucléaires dirigés surtout contre l’ADN natif suite à une exposition au soleil par les rayons ultraviolets.
Le LS s’associe parfois au syndrome des anticorps anti-phospholipides (SAPL) défini par l’association de thromboses ou d’évènements obstétricaux et d’anticorps anti-phospholipides (aPL).
Le pronostic vital dépend : de la présence d'une atteintes viscérales sévères, surtout rénale, du risque infectieux, des complications cardio-vasculaires.

1) Traitement du Syndrome des antiphospholipides primaire:
Le traitement des thromboses veineuses ou artérielles ( thrombose artérielle, thrombose veineuse superficielle, thrombose veineuse profonde, thrombose veineuse cérébrale, thrombose coronaire, thrombose et embolie, thrombose pulmonaire) est habituel : héparine de bas poids moléculaire (HBPM) injection en sous cutanée avec relais par un antogoniste de la vitamine K.
L’international normalized ratio (INR blood test) cible est de 2,5 pour les thromboses veineuses et, pour certains auteurs, de 3 à 3,5 pour les thromboses artérielles.
La durée du traitement est prolongée et probablement indéfini.
Le risque de récidive à l’arrêt du traitement anticoagulant est supérieur à 50 % par an. La prévention des complications obstétricales fait appel à l’association aspirine à faibles doses (100 mg/j) et héparine de bas poids moléculaire (à doses préventives) à démarrer dès le début de la grossesse. L’aspirine est arrêtée à la 36e semaine, l’HBPM poursuivie jusqu’à 6 semaines après l’accouchement du fait du risque thrombotique majoré du post-partum. Ce traitement est efficace dans 70 à 80 % des cas. Dans les cas réfractaires, aucun traitement n’a fait ses preuves, l’augmentation des doses d’HBPM, les immunoglobulines intraveineuses, l’hydroxychloroquine sont proposées.

2) Traitement du Syndrome des antiphospholipides secondaire à un lupus:
Le traitement du lupus, basé sur l’hydroxychloroquine et la prednisone à faibles doses, est associé à celui du syndrome des antiphospholipides proposé ci-dessus. La présence d’une thrombopénie immune entrant dans le cadre du lupus ou du syndrome des antiphospholipides peut rendre difficile la gestion du traitement anticoagulant du syndrome des antiphospholipides thrombotique.

Un traitement efficace et rapide de la thrombopénie est indispensable (corticoïdes, immunoglobulines intraveineuses, voire rituximab [anticorps monoclonal antiCD 20]).

Source: Forumed.org: https://goo.gl/JAUvB1

Loading...

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...