Upload

Loading...

Barbara - 1996 (son ultime enrégistrement) - Vivant Poème

116,026

Loading...

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Uploaded on Aug 12, 2008

Barbara (Monique Serf, 1930-1997), from her last recording in 1996.

"Plus jamais je ne rentera en scène.
Je ne chantera jamais plus.
Un soir de 1993 au Châtelet, mon coeur, trop lourd de tant d'émotion, a brusquement battu trop vite et trop fort, et durant l'interminable espace de quelques secondes où personne, j'en
suis sûre, ne s'est apercu de rien, mon corps a refusé d'obéir à un cerveau qui, d'ailleurs, ne commandait plus rien.
J'ai gardé, rivée en moi, cette panique fulgurante pendant laquelle je suis restée figée, affolée, perdue.
J'ai dû interrompre le spectacle pendant quelques temps, puis definitivement ...
Durant deux ans, j'ai fait deuil d'une partie de ma vie qui venait brusquement de se terminer.
Ecrire, aujourd'hui, est un moyen de continuer le dialogue."

Barbara, 27 Avril 1997 (Il était un piano noir ...., mémoires interrompus)

(Never again I will come back in the scene.
I will never sing again.
One evening in 1993 in Châtelet, my heart, too heavy with emotion, abruptly beat too quickly and too extremely, and during the unending space of some few seconds which nobody, I'm sure, did notice, my body refused to obey a brain which, by the way, did not control anything any more.
I kept, fastened in me, this dazzling panic during which I remained frozen, terrified, lost.
I had to interrupt the shows during some times, then definitivement...
During two years, I mourned a part of my life that had abruptly just finished.
Writing, today, is a way to continue the dialogue.

Barbara, April 27th,1997 (Il était un piano noir ...., unfinished auto-biography)


"Va. Ce monde, je te le donne.
Va. Jamais n'abandonne.
C'est vrai qu'il n'est pas à l'image
De rêves d'un enfant de ton âge,
Je sais.
Le monde a des accents.
Souvent, il nous montre les dents
Mais je l'aime comme je t'aime.
Je voudrais tant.
Tu en es le vivant poème.
Pars. Le monde est un espoir.
L'espoir, jamais ne l'abandonne.
Oui, le monde est notre histoire
De matins clairs et de nuits noires,
Je sais.
Je sais que le monde a des armes.
Le monde parfois nous désarme
Mais il t'aimera comme tu l'aimes.
Il t'aimera.
La vie est un poème
Que tu vas écrire toi-même.
Pars. Ce monde, va le voir.
Jamais ne perds l'espoir.
Va. Dans ce monde, va te voir.
Traverse les miroirs.
Je sais,
Je sais que tout le monde a des dents.
Comme nous, le monde se défend
Mais il t'aimera comme tu l'aimes.
La vie est un long je t'aime,
Un long je t'aime.
Pars. Ce monde, va le voir.
Traverse les miroirs
Et jamais n'abandonne.
Va, va.
Va, traverse les miroirs
Où se reflète ton regard.
Tu es un vivant poème.
La vie est un long je t'aime
Dont tu es le vivant poème,
Le vivant poème,
Le vivant poème,
Mon vivant poème"

  • Music

  • Artist

  • Category

  • License

    • Standard YouTube License

Loading...

Sign in to add this to Watch Later

Add to