Loading...

La vie dans le camp de réfugiés de Mugunga

637 views

Loading...

Loading...

Transcript

The interactive transcript could not be loaded.

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Uploaded on Sep 28, 2011

Depuis plus de 2 ans, 2225 déplacés vivent dans des conditions inhumaines dans le camp de Mugunga à plus ou moins 10kms de Goma, à l'Est de la République Démocratique du Congo.
Leurs conditions de vie démeurent préoccupantes. Ils n'ont reçu aucune aide alimentaire du gouvernement congolais depuis que ce dernier a procédé à leur installation en 2008. C'est le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) qui, chaque mois, leur distribue des vivres.
Mais selon les dires de ces déplacés, cette aide n'est pas suffisante.
« Nous souffrons terriblement dans ce camp. La nourriture que nous recevons ne nous permet pas de manger convenablement », a dit André Paluku, un déplacé que nous avons rencontré.
Pus 600 ménages vivent dans le camp de Mugunga où le Haut Commissariat pour les Réfugiés leurs ont distribué des baches pour la construction de « tentes » en guise des maisons.
Adultes et enfants dorment à même le sol sans couverture.
A cela s'ajoute le problème sanitaire. « Il y a maintenant plusieurs mois que nous ne bénéficions d'aucune assistance médicale depuis le départ de l'ONG International Medical Corps. Il n'y a donc pas de centre de santé et nous ne pouvons pas avoir accès aux médicaments », nous a dit le président des déplaces dans ce camp, Bazimaziki Kimana.
Toutes ces personnes, pour la plupart ressortissant des territoires de Walikale et de Rutshuru dans le Nord-Kivu, ont quitté leurs territoires respectifs suite à des guerres incessantes et à l'insécurité. Bon nombre d'entre eux sont des handicapés,des malades chroniques,des vieillards ou des enfants non accompagnés.
Les conditions de vie des déplacés de Mugunga restent alarmantes et médiocres. Le gouvernement congolais devrait étudier consciencieusement le problème en vue de trouver une solution durable. Il revient au même gouvernement de leur apporter une aide efficace en vivres et non-vivre car ils sont avant tout des citoyens congolais qui doivent être pris en charge par leur Etat.

Loading...

to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...