Loading...

Pour l'amour de l'Amour - P. Michel-Marie Zanotti-Sorkine

112,112 views

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on Jan 24, 2012

Regardez ce film ! Écoutez cette voix ! Laissez-vous emporter dans la beauté indépassable du christianisme...
Que de nombreuses vocations se lèvent ! Allez les garçons ! En avant !
www.pere.michel-marie.fr

Paroles et musique : Michel-Marie ZANOTTI-SORKINE
Arrangements musicaux : Thierry ESCAICH
Mixage : Bruno BUZZIGHIN
Réalisation du clip : Laurent ESNAULT et Elia PIROSA

Jésus sera en agonie jusqu’à la fin du monde. Il ne faut pas s’endormir pendant ce temps-là.
Blaise Pascal

Je suis en agonie jusqu’à la fin du monde,
Et le monde se meurt à force d’oublier,
Qu’au plus haut de la Croix, mon âme écartelée,
Dans le Sang, est venu te chercher.
La Tête couronnée par des épines humaines,
Des crachats sur le front en guise de baisers,
Qu’importe !
Je continue mon rêve,
Un jour, pouvoir te retrouver,
Enfant,
Soulevé de la terre,
Vibrant
De l’esprit de mon Père,
Les bras ouverts, le cœur devant !

R. / Pour l’amour de l’Amour,
Je vous ai tout donné,
Et ma Vie et ma Mort, et mon Ciel en partage,
Mais dans cet Infini,
Vous n’avez pas compris
Que Dieu,
Sur le bois fit naufrage
Pour tirer sur le rivage
Tous les enfants perdus,
Endeuillés d’absolu,
Reste avec moi !


Au jour de ton baptême, en ton âme et ton corps,
Comme un fleuve d’eau pure au front de tes années,
En torrent d’amitié, j’ai voulu t’emporter
Dans les flots de ma divinité.
La Tête couronnée par des millions d’étoiles,
Je voulais te ravir pour une éternité,
Mais toi,
Emmêlé dans tes voiles,
Au loin, tu m’as fait dériver,
Je pleure
Sur ton indifférence,
Je meurs
De ta désespérance
Qui prend la mer, noyée de peurs !

R. / Pour l’amour de l’Amour,
Je vous ai tout donné,
Et ma Vie et ma Mort, et mon Ciel en partage,
Mais dans cet Infini,
Vous n’avez pas compris
Que Dieu,
Dans les eaux du baptême,
Transfigure l’âme humaine,
Terrassant le péché
En sa source endiablée,
Reste avec moi !


Au soir du dernier jour, quand j’ai livré ma vie,
Dans la coupe de Sang, dans ma Chair sacrifiée,
Embrassant tous les temps, j’ai voulu demeurer,
Corps présent en toute humanité.
Aux prêtres, mes enfants, j’ai confié ma souffrance
Qui donne le Salut en hosties consacrées,
En Toi,
Si bien sûr, tu t’avances,
Je viens pour tout renouveler,
Pourquoi,
Laisses-tu le Mystère,
Sans voix,
Résonner sur la terre,
Laissant mon Corps mourir de froid !

R. / Pour l’amour de l’Amour,
Je vous ai tout donné,
Et ma Vie et ma Mort, et mon Ciel en partage,
Mais dans cet Infini,
Vous n’avez pas compris
Ce pain
Où toute ma Personne
Meurt en gloire et puis se donne ;
Mon enfant, je suis là,
Ne me rejette pas
Je viens en toi !


Mais le plus grand secret jamais assez trahi,
C’est de vivre caché dans le sein de Marie,
Un reflet de sa grâce, et te voilà conquis
Par le Vent qui mène au Paradis.
Son être auréolé de divine lumière
Vient se mettre à genoux devant l’homme égaré
Reçois
Dans la foi de ma Mère
La force de te relever,
Entends
La douceur de l’appel
Naissant
De ses mains éternelles
Venue chercher tous ses enfants !

R. / Pour l’amour de l’Amour,
Je vous ai tout donné,
Et ma Vie et ma Mort, et mon Ciel en partage,
Mais dans cet Infini,
Vous n’avez pas compris
Mon âme
Eprise de tendresse
Venue porter vos détresses,
Et le monde s’en va
Sans savoir que Là-bas :
Je suis l’Amour !

Comments are disabled for this video.

to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...