Loading...

« Nous enseignons des valeurs » en ECR, dit Mme Courchesne

135 views

Loading...

Loading...

Transcript

The interactive transcript could not be loaded.

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on Feb 7, 2010

Contrairement à ce que prétendaient les avocats au procès de Drummondville, le cours enseignerait des valeurs comme pour l'ancien programme de morale de déclarer Mme Courchesne, ministre de l'Éducation du Québec.

Mme Courchesne a aussi le culot de dire qu'elle n'a jamais rencontré les parents de la Coalition pour la liberté en éducation parce qu'ils lui ferait un procès.

1) Le procès était contre la CS, c'est la ministre qui s'est dite partie intéressée..

2) La ministre n'a jamais rencontré ces parents pendant l'année qui précédait le procès, elle a plutôt parlé de marcher sur les orteils des parents. « On ne négocie pas un virage aussi important sans écraser dorteils » répondait aux parents la ministre de lÉducation du Québec, Mme Courchesne! (c.f. "Le cours de culture religieuse obligatoire", LE SOLEIL, 19 avril 2008.)

3) La CLÉ n'est pas a strictement parlé partie prenante dans l'affaire en justice, mais une famille de Drummondville.

Ensuite, le front de MMe Courchesne qui dit que le programme est obligatoire et donc qu'on ne fera absolument rien pour aider les parents qui retirent leurs enfants du cours, mais que l'affaire ne peut se régler que par le « dialogue », bref se rendre aux arguments du Monopole de l'Éducation du Québec et sa ministre.

Loading...

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...