Loading...

Essai Fiat Panda 0.9 TwinAir Turbo 85 ch Start/Stop 2012

55,163 views

Loading...

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Uploaded on Feb 20, 2012

Fiat Panda 0.9 TwinAir Turbo 85 ch Start/Stop Lounge

La Fiat Panda ! Elle est apparue pour la première fois en 1980 et il a fallu attendre 2003 pour voir la seconde génération. En 2012, c'est au tour de la 3e génération d'arriver en concession. Plus grande que sa devancière de 11 cm en longueur, elle ne varie pas en empattement, mais devient plus large et plus haute de respectivement 65 et 11 mm, et ne reste disponible qu'en 5 portes. Plus arrondie que la deuxième génération, elle en reprend pourtant quelques traits caractéristiques, comme cette custode arrière largement agrandie cependant sur la nouvelle mouture.
A l'intérieur, tout est nouveau. Fini la grande console centrale qui coupe la planche de bord en deux. Celle-ci traverse la largeur de la voiture et reçoit à droite deux boîtes à gants, une ouverte et une fermée. Le levier de vitesses reste surélevé, au bénéfice de la position de conduite. Le combiné d'instruments et le volant sont nouveaux et inaugurent le concept de « carré rond » dans le design. La qualité des plastiques n'évoque pas le luxe, mais aucune concurrente ne se distingue en la matière. La Panda propose une ambiance assez sympathique, le décor bi-ton déclinable en une large palette de coloris contribuant à un côté agréable. Même les sièges originaux participent au tout.
A l'arrière, Fiat annonce un gain en habitabilité à la fois en longueur et surtout en largeur. D'ailleurs, si la Panda est en série en configuration 4 places, elle propose en option un aménagement 5 places, pour 100 €. Mais ne rêvez pas : trois adultes seront serrés à l'arrière. Quant à l'espace aux jambes, il reste limité : si le conducteur mesure 1m80, seul un enfant pourra s'installer confortablement derrière lui... A noter que la banquette arrière peut être coulissante en option à 250 €, mais notre voiture d'essai en était dépourvue.
Le coffre quant à lui atteint selon Fiat les 225 dm3, soit 20 de plus que dans la génération précédente. Ces 225 dm3 peuvent passer à 260 dm3 avec la banquette coulissante avancée à fond. Cette même banquette peut être rabattue en 2/3-1/3 en option, là encore à 250 €.
Sous le capot, la Panda peut désormais recevoir le moteur bicylindre qui anime la 500, en deux versions de puissance : 65 ou 85 ch. Les deux sont associées au système Sart&Stop, de même que le bloc diesel proposé : il s'agit toujours du 1.3 Multijet, mais dans une variante de 75 ch et 190Nm, soit un couple beaucoup plus important que sur les 500 ou l'ancienne Panda. La gamme est complétée par un 4 cylindre essence de 1.2 l, moins moderne, moins performant et plus glouton que le bicylindre. A priori, il n'a rien pour lui, mais il n'a pas dit son dernier mot...
C'est parti.

Cette sonorité est beaucoup trop présente en phase d'accélération. Dommage car à régime stabilisé, le moteur redevient presque discret, y compris sur autoroute. Mais cette Panda a une vocation essentiellement urbaine. Et en ville, entre le stopt&start un peu lent et générant pas mal de vibration et la sonorité à chaque démarrage, le bicylindre devient vite fatiguant. Autant choisir le bloc 1.2 l, beaucoup plus discret, et moins cher de 1 500 € à l'achat. Bon, après, il est plus glouton, mais il faut savoir choisir...
Côté châssis, on retrouve des sensations assez porches de celles de l'ancienne Panda : la voiture est confortable en suspensions à défaut d'être dynamique. Même sur des gros pavés, elle préserve relativement bien ses occupants des mauvais traitements. A noter, c'est appréciable en ville, un rayon de braquage assez court qui rend la voiture maniable. La visibilité est par ailleurs correcte. Remarquez enfin les larges protections de carrosseries, toujours appréciables quand on effectue souvent des créneaux.
Question budget, cette Panda se calque dans sa version de base sur ses concurrentes : la moins chère des Panda débute à 9990 € en 5 portes, là ou des Twingo, Up et autre C1 sont un peu moins chères mais en 3 portes. La Panda devient plus intéressante en montant en gamme : une Panda Lounge débute à 11 990 € avec le moteur 1,2 l. A ce tarif, elle comprend la climatisation, l'ESP et le Bluetooth en série. Mais l'ESP reste toujours en option. Et à équipement équivalent, ses concurrentes dépassent toutes 12 000 €, en 3 portes.
C'est l'heure du verdict ? Alors oui, cette Panda est une bonne petite voiture pour la ville, confortable, maniable, avec un petit côté sympa à défaut d'être aussi sexy qu'une 500. Mais si vous craquez, choisissez-là avec le moteur 1.2 l et en finition haut de gamme.

Loading...

Advertisement
When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...