Loading...

Valérie Perron - Refus-acceptable; I would Prefer Not To Do So

171 views

Loading...

Loading...

Transcript

The interactive transcript could not be loaded.

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on May 11, 2016

Refus-acceptable : I Would Prefer Not To Do So propose un temps de réflexion sur la figure de l’artiste et la visibilité intrinsèque à l’exposition en arts visuels. De nature conceptuelle, l’œuvre de
Valérie Perron articule un propos volontairement nonchalant sur la pratique d’exposition de projet performatif en espace de galerie. L’emploi de cette nonchalance offre une vision non moraliste de
cette problématique qui suscite davantage de questions que propose de réponses. Déployée autant dans l’univers de la communication médiatique que dans l’espace de la galerie, l’exposition explore la performativité du langage pour se réapproprier le dispositif convenu des modes de diffusion de
l’art performance.

La pratique de Valérie Perron explore les notions d’engagement et de détournement et prend forme à l’intérieur de performances où le public est amené à se commettre et à devenir complice. S’immisçant dans des contextes ciblés, ses interventions cherchent à se définir et à se positionner par rapport à ceux-ci afin d’en dévoiler et d’en déstabiliser les a priori. Son approche féministe pose un regard sur la notion de genre et use de l’humour noir pour déconstruire les stéréotypes. Imprégnée depuis peu de l’idée de référence et de réactualisation, Perron s’intéresse aussi à la reperformance (re-enactment).

Actuellement étudiante à la maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal,
Valérie Perron a obtenu son baccalauréat en 2006. Elle a présenté ses interventions et performances à l’occasion du Festival HTMlles du Studio XX et des événements Gender Alarm de La Centrale Galerie Powerhouse, Turn*On du Collectif Artivistic, Art souterrain et la Nuit blanche du Festival Montréal en Lumière. De plus, elle est membre de nombreux collectifs notamment Les Femmes ont Faim, un groupe de réflexion et d’actions sur les questions d’érotisme, de même que Les délicates attentions, un duo de création portant sur des enjeux sociaux liés à la notion de genre.

Loading...

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...