Loading...

De l'astrolabe à la sphère armillaire

6,073 views

Loading...

Loading...

Transcript

The interactive transcript could not be loaded.

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on Oct 28, 2013

Par Brigitte ALIX

http://www.astrolabes.fr/index.html

En astronomie, une sphère armillaire, aussi connue sous le nom d'astrolabe sphérique, est une modélisation basée sur la sphère céleste utilisée pour montrer le mouvement apparent des étoiles autour de la Terre et du Soleil dans l'écliptique.
Son nom provient du latin armilla (cercle, bracelet). En effet, elle est constituée d'un ensemble de cercles métalliques gradués représentant la géométrie des éléments descriptifs du ciel, sur la sphère centrale orientable.

2000 ans d'Histoire et d'aventures...
De tout temps l'Homme fut un grand voyageur. Aussi dut-il se donner les moyens de répondre aux questions : "Où suis-je ? Où vais-je ?". La nécessité de pouvoir se repérer dans l'espace et dans le temps lui a fait mettre en oeuvre toute son ingéniosité pour concevoir un instrument lui permettant d'apporter des réponses à ces questions fondamentales.
Tout commence avec Hipparque, astronome de la Grèce antique, mais aussi mathématicien et géographe, au 2e s. av. JC. Il élabore un procédé géométrique, la projection stéréographique. Ce procédé est l'art de tracer les figures des solides sur un plan, et a la propriété de conserver les angles. Ici, ce qui nous intéresse particulièrement, c'est la représentation de la sphère céleste. Jusqu'au 7e s. ap. JC. les Grecs, vont poursuivre les travaux d'Hipparque, ce qui donnera le premier traité écrit par Jean Philopon d'Alexandrie, décrivant l'astrolabe planisphérique et ses usages. Au 7e s. ap. JC., la conquête de l'Egypte, de la Syrie et de la Perse par les peuples de la péninsule arabique, va favoriser les échanges culturels et l'essor des sciences Arabes pendant plusieurs siècles. Astronomes et mathématiciens Arabes vont enrichir l'objet tant au niveau de ses fonctionnalités que de l'esthétique. C'est à partir du 11e s. ap. JC. que les sciences Arabes vont être introduites en Occident via la péninsule Ibérique et grâce à Gerbert d'Aurillac, le pape de l'an 1000, passionné de mathématiques et d'astronomie. L'utilisation de l'astrolabe planisphérique se poursuivra au fil des siècles, jusqu'au 19e s. où il était encore en usage au Maroc.
2000 ans de savoirs et d'ingéniosité et plus de mille usages
Que représente l'objet et à quoi sert-il ?
Comme dit précédemment, l'astrolabe planisphérique est la représentation de la sphère céleste, c'est à dire de l'univers, d'un point de vue géocentrique. En prenant la hauteur des astres (étymologiquement astrolabe signifie "preneur d'astres") au dessus de l'horizon, on connait l'heure solaire, les heures de lever et coucher, culmination, et direction du soleil et des étoiles, on peut lire l'ascension droite et la déclinaison des étoiles, déterminer les fins et débuts des crépuscules, pour les Arabes, il servait à déterminer l'heure des prières, la direction de la Mecque ........ Et on peut mettre de très longs points de suspension, car selon Abd Al Rahman Al Soufi (903-986) astronome persan, il existe plus de 1000 utilisations de l'astrolabe !!!
Tracé de l'univers sur l'astrolabe : l'instrument est constitué de différentes parties, chacune ayant ses tracés caractéristiques. L'ensemble de ces tracés représente l'univers

Loading...

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...