Upload

Loading...

L'astronaute de l'Agence spatiale canadienne Chris Hadfield dans le NBL - 2e partie

3,040

Loading...

Loading...

Transcript

The interactive transcript could not be loaded.

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Uploaded on Mar 16, 2011

(vidéo en anglais)
L'astronaute de l'ASC Chris Hadfield se prépare à plonger dans la piscine du Laboratoire de flottabilité nulle (NBL) de la NASA. Il présente également quelques particularités du scaphandre de marche spatiale.

Pour plus d'information : http://www.asc-csa.gc.ca/

Transcription :

Chris Hadfield :

Bonjour... je suis au Laboratoire de flottabilité nulle. Tout l'équipement que nous allons porter est là-bas, sous le drapeau canadien. Cette piscine a une profondeur de 15 mètres et elle nous permet de simuler les conditions d'apesanteur. Aujourd'hui, je passerai de cinq à six heures sous l'eau pour m'exercer aux sorties extravéhiculaires, travailler avec un autre astronaute et me réhabituer à la combinaison que nous portons pendant les sorties dans l'espace.

Alors, ceci est une combinaison EMU, pour Extravehicular Mobility Unit. Elle est différente de la combinaison russe Orlan. Vous devez enfiler celle-ci par le bas et puis assembler les pièces pour former la combinaison autour de votre corps. Pour la combinaison Orlan, vous devez ouvrir l'arrière, vous glisser à l'intérieur et refermer la porte derrière vous. Elle offre une plus grande mobilité. L'Orlan est beaucoup plus simple pour les opérations en orbite.

[Inaudible]

Les gants sont ne sont pas très efficaces pour téléphoner. Ils sont bien. Mais moins confortables lorsqu'ils sont pressurisés. Maintenant je peux faire ceci assez facilement.

Loading...

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up Next


to add this to Watch Later

Add to