Loading...

J.R.R. Tolkien, Symphonic Poem, Telperion et Laurelin

4,352 views

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on Jan 15, 2014

Telperion et Laurelin, I'dylle à l'aube des mondes.

Music by Martin Romberg,

http://www.martinromberg.com

Symphonic Poem for Orchestra after the tale of J.R.R. Tolkien. Performed by Orchestra Régional Avignon Provence/Samuel Jean, Decembre 2013.

From the programme note (in French):

L'histoire de Telperion et Laurelin, les deux arbres axis mundi dans le légendaire de l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien, est l'exemple classique de la véritable singularité de la littérature fantasy: la mythologie inventée. Ce mythe, qui raconte l'histoire de ces deux arbres dès leur création par les dieux protecteurs de la terre, qui raconte leur lumière enchantée mêlée d'or et d'argent, leur impact révélateur et profond sur les habitants d'un espace à l'aube des mondes encore plongé dans l'obscurité et enfin leur destruction, est un mythe fondamental dans l'univers Tolkien, ayant des répercussions dans d'autres histoires, Le Seigneur des anneaux et Le Hobbit entre autres. La destruction de Telperion et Laurelin par la divinité antagoniste Melkor reste la source principale d'une nostalgie très émotionnelle et sombre qui caractérise les elfes de cet univers. Ces elfes, cohabitant avec les dieux, ont été particulièrement touchés par la destruction des arbres: ni les pleurs de Nienna, une déesse de la mort, ni les incantations de Yavanna, la déesse de la terre, ne parviennent à leur redonner vie. Enfin, de Telperion, une seule fleur renaît, et de Laurelin, un seul fruit. De cette fleur et de ce fruit, les dieux créeront la lune et le soleil. La lune pour Telperion et le soleil pour Laurelin.

Pour les lecteurs, cette sensation elfique du paradis perdu ressemble à une sensation de perte de connexion profonde entre la nature et l'humain et nous rappelle fortement le jardin d'éden, le paradis dont l'humanité a été expulsée, mais qui reste ancré en nous comme une aspiration vers une beauté à jamais perdue. Par contre, dans le mythe des deux arbres l'espoir de revoir la lumière n'est pas entièrement perdu, car Fëanor, le plus puissant des forgerons, conçoit trois globes indestructibles, les Silmarils, en capturant la lumière des arbres. Les événements autour de ces trois globes font la fondation conceptuelle du Silmarillion, le livre dont le mythe de Telperion et Laurelin a été extrait.

Loading...

When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...