Loading...

L'histoire du tatouage dans la culture japonaise

21,927 views

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on Sep 24, 2019

Pendant la Coupe du monde de rugby 2019, les joueurs et le public sont invités à cacher leurs tatouages dans les lieux publics, par respect pour le pays hôte. Car au Japon, les tatouages ont une riche histoire…

Si certains tatouages sont associés à la criminalité et sont donc mal perçus au sein de la société, les tatouages traditionnels, les wabori, ont eux une histoire ancestrale.

L’existence des tatouages traditionnels est attestée dès le XVIe siècle, mais c’est au XVIIe siècle qu’ils se développent particulièrement. Parce que montrer sa peau est jugé impudique, nombreux sont ceux qui se recouvrent le corps de tatouages, notamment les ouvriers et les coursiers.
Au XIXe siècle, sous l’ère Meiji, le tatouage est formellement proscrit. Le but ? Ne pas renvoyer l’image d’un pays primitif au reste du monde. Néanmoins, l’art du tatouage a perduré, jusqu’à sa réautorisation au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.

Aujourd’hui, les tatouages sont associés à la criminalité au Japon, parce que les yakuzas, les membres de la mafia, en recouvrent leurs corps. Ainsi, lors de la coupe du monde de rugby 2019 qui se tient au Japon, afficher ses tatouages en public est interdit.

—————————————
▶︎ Retrouvez la vidéo sur le site de Brut https://www.brut.media/fr/internation...
▶ 📲 sur l’appli Brut (iOS) : https://apple.co/2UY7gNH
▶ 📲 sur l’appli Brut (Android) : https://play.google.com/store/apps/de...
▶ Pour ne rien louper des vidéos Brut, n’hésitez pas à vous abonner ➞ https://www.youtube.com/channel/UCSKd... et à activer la cloche 🔔

Loading...

Advertisement
When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...