Loading...

Physiologie du système nerveux : Neurone - partie 1

415,890 views

Loading...

Loading...

Loading...

Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.
Published on Jul 15, 2010

Pour plus d'information : http://neuromatiq.net
Pour voir l'article spécifique sur les neurones : http://neuromatiq.net/fr/chapitres/3-...

SVP : cliquer sur j'aime, abonnez-vous à la chaine, faites des commentaires ici ou sur la page du site Neuromatiq. Vous pouvez aussi contribuer en traduisant des articles dans une langue que vous maitrisez. Je peux aussi faire des vidéos avec votre enregistrement sonore et vous mentionner comme orateurs :).

La cellule nerveuse « ou Neurone » est l'unité structurelle et fonctionnelle du système nerveux.

Ce dernier contient environs 100 milliards neurones.

Une cellule nerveuse typique présente trois régions distinctes : Le corps cellulaire, les dendrites et l'axone.

Le corps cellulaire : appelé également « Soma ou péricaryon » contient le noyau et le cytoplasme. On y trouve :

• Un réticulum endoplasmique rugueux : lieu de synthèse protéique.

• Un appareil de Golgi : Lieu de stockage et de maturation des protéines, c'est le point de passage obligatoire et régulateur du trafic des petites vésicules.

• Plusieurs mitochondries : qui procurent l'énergie indispensable au métabolisme cellulaire.

Le diamètre du péricaryon varie selon le type de neurone entre 5 à 120 µm.

Les dendrites : sont des extensions du péricaryon, elles servent à augmenter la surface de réception de l'influx nerveux

et sont souvent recouvertes de structures en forme de bourgeons appelées : épines dendritiques. Un neurone typique contient plusieurs dizaines de milliers d'épines dendritiques,

chacune forme une synapse.

L'axone : émerge du péricaryon en formant tout d'abord « un cône d'émergence » ; région extrêmement riche en microtubules appelée également « zone gâchette » du fait que c'est le point de départ de l'influx nerveux.

L'axone décrit un trajet plus ou moins long avant de se terminer par « une arborescence terminale » qui donne plusieurs terminaisons nerveuses.

Au bout de chaque terminaison on trouve un ronflement : « le bouton terminal ou bouton synaptique » qui comporte plusieurs vésicules synaptiques remplies de neurotransmetteurs.

Avant l'arborescence terminale, un neurone peut donner plusieurs branches qui vont amener l'influx nerveux quelques part ailleurs, on appelle ces branches : des collatérales.

La membrane de l'axone « l'axolemme » renferme l'axoplasme « prolongement du cytoplasme du péricaryon »

celui-ci est parcouru dans toute sa longueur par des neurofilaments et des microtubules qui stabilisent la structure de l'axone et assure le transfert bidirectionnel des substances entre péricaryon et terminaisons axonales.

On distingue quatre types de transports axonaux :

• Deux transports rapides « antérograde et rétrograde » qui véhiculent les vésicules à une vitesse de 10 à 40 cm/j du péricaryon vers la terminaison nerveuse et vice-versa.

• Un transport antérograde lent d'une vitesse de 0,1 à 2 mm/j.

• Un transport des mitochondries qui renouvelle continuellement les mitochondries des terminaisons nerveuses à une vitesse de 1 à 4 cm/j.

  • Category

  • License

    • Standard YouTube License

Loading...

Advertisement
When autoplay is enabled, a suggested video will automatically play next.

Up next


to add this to Watch Later

Add to

Loading playlists...