IL
Upload

Loading icon Loading...

This video is unavailable.

COTE D IVOIR - SOUS LES COCOTIERS MUSIC IVOIRIENNE / DJ OMEGA BP MEGADANCESONO

Sign in to YouTube

Sign in with your Google Account (YouTube, Google+, Gmail, Orkut, Picasa, or Chrome) to like djomegadt's video.

Sign in to YouTube

Sign in with your Google Account (YouTube, Google+, Gmail, Orkut, Picasa, or Chrome) to dislike djomegadt's video.

Sign in to YouTube

Sign in with your Google Account (YouTube, Google+, Gmail, Orkut, Picasa, or Chrome) to add djomegadt's video to your playlist.

Uploaded on Jun 1, 2010

Tout le monde danse le coupé-décalé ivoirien
Le coupé-décalé, c'est simple. Il suffit de décaler ses hanches, en levant le pied en cadence avec la musique. Les bras doivent s'écarter et suivre le mouvement, le bassin doit se faire sexy, rejeté en arrière...
Cette danse est née il y a quelques années dans les lieux branchés d'Abidjan, en Côte d'Ivoire. Elle a emprunté deux voies d'immigration légales pour arriver en France : les discothèques afro-antillaises et les terrains de foot. Le joueur Didier Drogba l'a popularisée, devant le poteau de corner, en effectuant quelques déhanchements à chaque but marqué. « Depuis, le phénomène a largement dépassé les frontières de la diaspora africaine, grâce à des stars comme Mokobé, Patson, Lino Versace ou Jessy Matador » (lire ci-dessous),analyse la danseuse Maïmouna.
« Pour frimer »Cette chorégraphe, professeure au Centre de danse du Marais (Paris), a sillonné le monde pour proposer des stages d'initiation : San Francisco, Londres, Stuttgart, Marseille, Saint-Brieuc... En 2009, elle a édité Coupé Décalicious, des cours de danse en DVD qui cartonnent toujours en magasin. Dans l'Ouest, on peut apprendre le coupé-décalé dans les boîtes de nuit afro-antillaises. En ce moment, auMango à Rennes, au Ferry Night à Caen..., on voit plein de « toubabs » (des blancs) encore timides sur la piste, mais motivés.

Il reste quelques jours pour en maîtriser les pas, avant la Coupe du monde de foot, en Afrique du Sud, où cette danse et ses déclinaisons (comme le zouké-décalé) font fureur. « C'est une danse pour faire la fête et faroter, c'est-à-dire frimer en argot ivoirien », lance la pétulante Maïmouna. À défaut de frimer pour le résultat des Bleus...

  • Category

  • License

    Standard YouTube License

Loading icon Loading...

Loading icon Loading...

Loading icon Loading...

Loading icon Loading...

Ratings have been disabled for this video.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Loading icon Loading...

Advertisement
Loading...
Working...
to add this to Watch Later

Add to