Upload

Loading icon Loading...

This video is unavailable.

Joly Braga Santos (1924-1988) : Symphonie n°2 (1948) 1/4

Sign in to YouTube

Sign in with your Google Account (YouTube, Google+, Gmail, Orkut, Picasa, or Chrome) to like collectionCB's video.

Sign in to YouTube

Sign in with your Google Account (YouTube, Google+, Gmail, Orkut, Picasa, or Chrome) to dislike collectionCB's video.

Sign in to YouTube

Sign in with your Google Account (YouTube, Google+, Gmail, Orkut, Picasa, or Chrome) to add collectionCB's video to your playlist.

Uploaded on Jan 26, 2011

Joly Braga Santos (1924-1988) (Portugal)
Symphonie n°2 (1948) 1/4
Dir : Alvaro Cassuto

1. Largo -- Allegro energico ed appassionato (14.53)
...

PART II : http://www.youtube.com/watch?v=daUlQE...

On collectionCB and collectionCB3 we can also to listen to Joly Braga Santos' « Symphonie n°1 » (1946), « Elegy in Memory of Vianna da Motta » (1948), « Symphonie n°3 » (1949), « Variations symphoniques sur un Chant de l'Alentejo » (1952), « Concerto pour cordes en ré majeur » (1951) and « Symphony No. 4 in E minor » (1951).

Elève du célèbre compositeur Luis de Freitas Branco, le jeune Portugais Joly Braga Santos développa un style personnel dont l'aspect émotionnel constitue le socle fondamental. Ses quatre premières symphonies, écrites entre 1946 et 1951, forment une sorte de tétralogie où se conjuguent romantisme et héroïsme. Toutes quatre constituent la musique idéale d'une de ces grandes fresques cinématographiques dont Le Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien est le modèle. Les thèmes sont nombreux et empreints d'une rare noblesse qui rappelle souvent le meilleur de Miklos Rozsa, spécialiste hollywoodien des films de chevalerie. Ici, tout est expressif, puissant, élégant et enchantera tous ceux qui ont toujours cru au mariage harmonieux entre la musique classique et l'aventure en cinémascope. Hélas, malgré des thèmes d'une grande beauté et d'une ampleur exceptionnelle, Braga Santos reste aujourd'hui un compositeur presque inconnu. Même l'intense « Nocturno » pour cordes (1944) n'est pas parvenu à populariser le nom de son auteur. A partir de 1957, pour suivre la tendance, Joly Braga Santos opta pour l'atonalisme ou l'expérimentalisme, mais sans tout leur sacrifier. De cette seconde période datent les deux dernières symphonies (1966 et 1972), deux « Divertimento » (n°1 pour orchestre de chambre, 1961 ; n°2 pour orchestre à cordes, 1978), la « Sinfonietta pour cordes » (1963)... Puis il revint au style tonal avec le « Staccato Brillante » pour orchestre (1988). En 1977, Joly Braga Santos reçut la très recherchée distinction de l'Ordre de Santiago de Espada, décernée par le Président de la République du Portugal. Jean-Luc Caron, encourageant le mélomane à découvrir l'œuvre de Braga Santos, écrit : « Le plaisir que nous lui assurons, à n'en point douter élargira ses sensations et ses horizons musicaux, et lui confirmera qu'une histoire de la musique, moins étriquée, moins sectaire, moins ignorante, reste, encore à ce jour, à écrire. »

LIST OF UPLOADS OF COLLECTIONCB, COLLECTIONCB2 and COLLECTIONCB3
and
IDEAL "DISCOTHEQUE" OF MORE THAN 1,300 ORCHESTRAL WORKS OF FEELINGS :
http://www.corentinboissier.net/

  • Category

  • License

    Standard YouTube License

Loading icon Loading...

Loading icon Loading...

Loading icon Loading...

Loading icon Loading...

Ratings have been disabled for this video.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Loading icon Loading...

Advertisement
Loading...
Working...
to add this to Watch Later

Add to