Upload

Loading icon Loading...

This video is unavailable.

Curiosity, une nouvelle ère de l'exploration de mars

Sign in to YouTube

Sign in with your Google Account (YouTube, Google+, Gmail, Orkut, Picasa, or Chrome) to like euronews (en français)'s video.

Sign in to YouTube

Sign in with your Google Account (YouTube, Google+, Gmail, Orkut, Picasa, or Chrome) to dislike euronews (en français)'s video.

Sign in to YouTube

Sign in with your Google Account (YouTube, Google+, Gmail, Orkut, Picasa, or Chrome) to add euronews (en français)'s video to your playlist.

Published on Aug 6, 2012

http://fr.euronews.com/ Ce moment-là, ils l'attendaient fébrilement et le redoutaient, tous à la mission de contrôle ont explosé de joie et de soulagement à l'annonce de l'atterrissage du robot Curiosity ce matin sur mars.




Jamais la Nasa n'avait envoyé engin aussi sophistiqué sur une autre planète. Après dix ans de préparation, un voyage de huit mois et une descente à haut risque dans l'athmosphère martienne, curiosity peut partir sur les traces des mystères de la planète rouge :




Charles Bolden, administrateur de la NASA




«Aujourd'hui, en ce moment même, les roues de Curiosity sont en train de frayer un chemin pour les premiers pas de l'homme sur Mars. Curiosity est désormais sur la planète rouge, et va tenter de répondre à cette vieille question de la vie sur Mars... "




Curiosity sur mars, et cette première image en guise de preuve, la photo d'une de ses roues posée dans le cratère de Gale. D'autres, en couleurs devraient suivre dans la semaine.




Pour en arriver là, sept minutes d'enfer aux dires de la Nasa, ou tout pouvait arriver, 7 minutes de
descente durant lesquelles l'engin est passé de 21 000 à moins de 3 km/h, et un processus unique : parachute géant pour freiner la descente, "grue"
et rétrofusées pour retenir le robot à l'aide de cordes jusqu'au sol...




Durant sa mission d'exploration prévue pour durer deux ans, le robot, alimenté par un générateur nucléaire, va tenter de découvrir si l'environnement martien a pu être propice au développement de la vie microbienne. Et le site de Gale et sa montagne centrale, dont la base contient de l'argile et des sulfates, connus pour se former dans l'eau, est un cadre idéal.


Bien plus sophistiquée que ses prédécesseurs, Curiosity s'ajoute à la liste des missions martiennes américaines réussies, après Viking 1 et 2, Pathfinder, Spirit et Opportunity, ou encore Phoenix en 2008.




Mais la quête des Martiens a son coût. Sur 40 missions spatiales envoyés vers la planète rouge, 26 ont échoué, comme en 1999, Climate Orbiter,
disparu corps et bien en phase d'approche.




Et curiosité, fantastique aventure, est une étape cruciale pour la Nasa, victime de coupes budgétaires et de tailles dans son programme spatial. Pour John Holdren, le conseiller scientifique de la Maison Blanche, c'est sérieux un coup de pouce:




«Si certains ont eu des doutes sur le leadership américain dans l'espace, il y a un morceau de génie américain de la taille d'une voiture d'une tonne ... qui se trouve sur la surface de Mars, en ce moment exactement. "




Des centaines de milliers de personnes à travers le monde en tous cas ont suivi l'événement, toujours captivés par les mystères de la planète rouge...

Retrouvez nous sur :
Youtube http://bit.ly/zr3upY
Facebook http://www.facebook.com/euronews.fans
Twitter http://twitter.com/euronewsfr

Loading icon Loading...

Loading icon Loading...

Loading icon Loading...

Loading icon Loading...

Ratings have been disabled for this video.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Loading icon Loading...

Advertisement
Loading...
Working...
to add this to Watch Later

Add to