Upload

Loading icon Loading...

This video is unavailable.

Le Père Noël Américain vole au secours des chômeurs algériens

Sign in to YouTube

Sign in with your Google Account (YouTube, Google+, Gmail, Orkut, Picasa, or Chrome) to like DarnaTelevision's video.

Sign in to YouTube

Sign in with your Google Account (YouTube, Google+, Gmail, Orkut, Picasa, or Chrome) to dislike DarnaTelevision's video.

Sign in to YouTube

Sign in with your Google Account (YouTube, Google+, Gmail, Orkut, Picasa, or Chrome) to add DarnaTelevision's video to your playlist.

Uploaded on Dec 1, 2010

Après avoir volé au secours d'Haiti et reconstruit ses centaines d'infrastrucures, ses routes, hôpitaux, crêches écoles, universités, dévastées par un terrible seisme, après y avoir éradiqué la peste, le choléra et toutes sortes de miasmes moyen-âgeux, après y avoir restauré un Etat de Droit, créé des emplois et redonné bien-être et sourire aux milliers de sinistrés, le père Noël américain a repris son bâton de pélerin vers une destination mystérieuse. Le monde entier retenait son haleine ! le suspens était à son paroxysme ! Qui diantre allait être l'heureux pays à bénéficier de sa légendaire et chrétienne charité ? Et devinez qui, devinez qui, a mis fin à l'insoutenable attente ? L'Entv pardis ! Car Papa Noël, rebaptisé Baba Nouel pour l'occasion, s'était ému cet été dans son lointain igloo alaskien de voir défiler en boucle à la télé les insupportables images de harraga algériens dévorés par les sardines et les requins de la méditerranée. Il s'était aussi ému de voir des millions de hittistes algériens abandonnés à leur sort et trainant leurs guêtres comme des âmes en peine dans une contrée que ses habitants avaient rebaptisée, le pays des génocidaires. Mais lorsque que la télévision transmit des images de jeunes filles algériennes se livrant à la prostitution afin de survivre, son sang ne fit qu'un tour dans ses veines. Il piqua une colère si terrible qu'elle fit devenir rouge-lave ses joues et son visage, d'un rouge encore plus écarlate que sa tunique ! Il se mit dans une fureur indescriptible et sa colère fut tellement intense que les clochettes de ses rennes retentirent si fort que le monde entier, pris de panique, le supplia de mettre fin à ce supplice. La NSA, la CIA, le Pentagone, le Département d'Etat et la Maison Blanche paniqués envoyèrent aussitôt leurs émissaires s'enquérir de la raison de son ire et le supplier de mettre fin à l'insoutenable tintamarre. En bon samaritain celui-ci les accueillit, leur offrit un bon chocolat chaud, les regarda droit dans les yeux et leur posa ses conditions : « 1. J'exige de vos bureaux du FBI et de la CIA en Algérie qu'ils embauchent des algériens ! 2. J'exige d'Halliburton, d'Anadarko, de Texaco, Exxon et de toutes les compagnies US propriétaires des puits de pétrole algériens qu'elles embauchent des algériens ! 3. J'exige de l'armée américaine qu'elle embauche des civils algériens dans ses bases au Sahara ! ». La suite, il nous est impossible de la narrer du fait que les événements ici reportés se déroulent en ce moment à Alger. Toutefois on racconte que des fées, des djinn et des lutins auraient ouï les bruits des pas d'une marée noire de millions de chômeurs algériens se dirigeant vers l'ambassade américaine, les bases militaires au Sahara, Hassi Messaoud, Hassi R'mel, les bureaux de la CIA et ceux du FBI en Algérie pour décrocher un emploi. Un déferlement sans précédent. Du jamais vu paraît-il.

Loading icon Loading...

Loading icon Loading...

Loading icon Loading...

The interactive transcript could not be loaded.

Loading icon Loading...

Loading icon Loading...

Ratings have been disabled for this video.
Rating is available when the video has been rented.
This feature is not available right now. Please try again later.

Loading icon Loading...

Loading...
Working...
to add this to Watch Later

Add to