Upload
327

Subscription preferences

Loading...

Loading icon Loading...

Working...

NymphonyRec

Mrs. Dada - Sub Love

50 views 2 weeks ago
NREC013 / Mrs. Dada - Kobon [EP]

Mrs. Dada :
Facebook : https://www.facebook.com/mr...
SoundCloud : http://soundcloud.com/mrsdada

Nymphony Records :
Facebook : https://www.facebook.com/ny...
Twitter : https://twitter.com/Nymphon...
SoundCloud : https://soundcloud.com/wear...
Read more
NREC013 / Mrs. Dada - Kobon [EP]

Mrs. Dada :
Facebook : https://www.facebook.com/mr...
SoundCloud : http://soundcloud.com/mrsdada

Nymphony Records :
Facebook : https://www.facebook.com/ny...
Twitter : https://twitter.com/Nymphon...
SoundCloud : https://soundcloud.com/wear... Show less

NREC013 / Mrs. Dada - Kobon [EP] Play

Beats ciselés, quelques bleeps, des samples minimaux et le silence : l'équipement léger et langoureux de toute aventure post-dubstep que nous fait aujourd'hui vivre Mrs Dada avec leur premier EP « Kobon ». Nouvelle découverte signée Nymphony Records, ce duo nous propose 5 tracks :

L'entrée en matière par Sub Love aux sonorités cristallines, touches longues de synthés et voix nonchalante rappelle Chrome Sparks ou encore XXYYXX. On poursuit l'expérience avec Origami, qui additionne des sonorités cuivrées et étincelantes couche après couche pour arriver à un résultat envoutant. A la manière du pliage de papier qu'il désigne, chaque détail, certes minime mais nécessaire, s'ajoute à la composition finale pour donner un résultat net et épuré. Arrive par la suite Neige Noire, track aérienne par la variation de ses notes de synthé et qui contraste avec l'univers plus sombre du Cheval de Jade qui suit avec un tempo rapide et des distorsions de sons puissantes. On conclut le voyage avec Chimère, qui étonne par sa dualité totale : le bruit calme de l'eau s'électrise par le passage à des sonorités crépitantes qui transforment un tempo mélodique en un rythme prenant.

Finalement c'est bien là l'identité de cet EP, l'oscillation verticale entre un son fluctuant quasi flottant avec une puissance électrisante qui tire vers le bas. Ces compositions transportent dans un univers surnaturel, peut-être même incompréhensible : à l'image de son nom, « Kobon », énigme non-résolue qui surprend par sa complexité sonore.

NREC012 / Supply - Organic Sessions [EP] Play

Avec ce nouvel EP, Supply nous propose un voyage tout en ambivalence entre des racines funk-soul et une musique plus électronique, allant jusqu'à rappeler parfois Gramatik. L'EP s'ouvre avec « Le Mirador », une track qui illustre parfaitement la volonté de revenir aux racines de sa musique. Supply propose ici un rythme jazzy pour les percussions et accorde une place de choix au saxo et la basse, les définissant ainsi en colonne vertébrale du morceau et rappelant par moment Pete Rock et son « Grown Man Sport ».La deuxième track, intitulée « Mini Groove » a un rythme plus enlevé. Les percussions sont plus rapides et trouvent un échos particulier avec la basse, très ronde, et laissant ainsi l'opportunité au saxo de s'exprimer librement. Cette deuxième chanson rappelle l'esprit des « jams » de la Nouvelle-Orléans. Avec « Et Flûte », Supply nous reprend à contre-pieds. On quitte l'ambiance jazzy du début d'EP pour s'engouffrer dans un style plus onirique mélangé avec un peu de rap. Les influences de Guts ou Degiheugi ne sont pas loin. Supply montre ici la largeur de sa palette de son, lui permettant de passer du jazz pur à l'électro en passant par des rythmes trip-hop savamment orchestrés. Avec « Flavour or Easiness », Supply mélange ses deux plus belles compétences, un son jazzy mélangés à des influences électro. Un EP qui se termine en beauté.

NREC011 / Winter Session #2 Play

La deuxième compilation Winter Session de Nymphony Records est le fruit d'un travail inédit des artistes du label qui permet d'avoir une vision globale de leur travail mais également de saisir l'esprit du label Nymphony Records.

NREC010 / Beatrouble - Let It Go [EP] Play

Cet EP, première release de l'année 2014 pour Nymphony Records, s'ouvre sur une track intitulée « Désir » qui permet de mettre tout le monde d'accord: tout est une question de rythme. Une fois dépassées les premières notes, très connotées « été », Beatrouble nous fait voguer au fil du rythme. « Making Love » rappelle David August dans le rythme, et s'impose comme la caution « dancefloor » de cet EP, qui se poursuit avec « Smoothie Pomme ». Beatrouble s'éloigne quelque peu de son style pour taquiner Booka Shade, et leur dernier album. « In Flight » reprend les canons de l'électro actuel sans pour autant proposer une track « facile ». Le style lunaire et très progressif de cette track nuance avec « Désir » qui introduisait l'EP, et le clotûre ainsi de belle façon. Les univers peuvent être très différents entre les chansons mais Beatrouble prouve ici sa capacité à expérimenter avec succès les différentes facettes qui font l'électro d'aujourd'hui.

NREC009 / MarzAttack - Invasion [EP] Play

Le nouvel EP des MarzAttack met sur la table quatre morceaux qui saisissent à-bras-l'ouïe. Les sons explorent le thème de l'envahissement, du débordement, de l'irruption : bref, ils sondent le lexique de l'invasion.

Dans le contenu, le lyrisme en passe par une base de synthé aux mains baladeuses — les incises wah wah à la Herbie sur Do it. Le rythme se répand et conquiert tout à fait la rondeur de la soul qui vient s'y greffer — Erykah, quand tu nous tiens sur On & On... C'est sans parler de l'attaque de saxophone déjanté de Soft Smack, bien trop jouissif quand la basse l'escorte, et des clins d'œil à Disclosure sur Right Way.
Cet EP donne au son sa couleur et son image : les grandes invasions des MarzAttack ne sont plus barbares. Elles viennent d'une autre planète, certes, mais elles sont nobles.

NREC008 / Antoine Algar - Pourquoi Pas [EP] Play

Antoine Algar revient avec un deuxième Opus intitulé « Pourquoi Pas ». Son premier EP nous avait permis de découvrir son univers musical. L'artiste continue à suivre son instinct, et nous emmène avec lui sur ces 5 nouvelles tracks.
Les influences sont multiples, « Forest » semble à la fois empruntée à Nicolas Jaar, avec son instru mêlée d'électro et de sons de cordes plus instrumentaux, qu'à Eels, à travers son ambiance pesante rappelant « Novocaine for the Soul » .
Algar fait le grand écart avec la chanson intitulée « When we'll meet again », moins osée, mais parfaitement exécutée, elle illustre parfaitement les multiples facettes de l'artiste. Les unes après les autres, les chansons nous immergent dans une ambiance très cinématographique qui ne ravira pas les adeptes de Vitalic ou de saxo. Pour autant, les curieux pourront découvrir un univers à part et déroutant au premier abord, mais qui s'avère prenant et vraiment addictif...

NREC007 / Merick - Origines [EP] Play

Avec « Origines », Merick gagne en assurance et qualité de son. La construction des morceaux et les samplers pourraient rappeler ceux de Marek Hemmann ou même Rodriguez Jr mais qu'on ne s'y trompe pas, l'artiste se démarque sur la longueur, la langueur de ses tracks. C'est sur cette nouvelle construction plus élaborée que Merick a la possibilité de s'exprimer pleinement et d'apporter quelque chose de nouveau dans son univers musical.

NREC005 / Supply - Twenty Four Seven [EP] Play

Habitué des productions funky, Supply voulait dans cet Ep, Twenty Four Seven, montrer sa maitrise du groove et des lignes de basses léchées. Il en a aussi profité pour nous montrer de quoi il etait capable dans l'exploration des codes de musiques plus electoniques comme la deep house.
Loading...
Working...
Sign in to add this to Watch Later

Add to