Upload
906

Subscription preferences

Loading...

Loading icon Loading...

Working...

Jean Baptiste Lully

Jean Baptiste Lully Armide Ouverture

79,881 views 4 years ago
Jean Baptiste Lully (1632-1687)

Tragédie Lyrique "Armide",1686.

Ouverture.

Collegium Vocal et La Chapelle Royale.
Philippe Herreweghe Show less
Read more

Jean Baptiste Lully 'Ballet des Arts' Play

Musiques de Jean Baptiste Lully et de Michel Lambert

Livret d´Isaac de Benserade

BALLET DES ARTS.
Dansé par su Majesté le 8 janvier 1663 à Paris au Palais-Royal.

Avant-Propos.

La Paix ayant produit l´abondance, et fait naître les plaisirs et refleurs les sciences et les arts: les sept que l´on nomme libéraux, conduits par leur inventeur, Prométhée, viennent paraître en cette superbe cour: et comme la musique en est l´un des plus nobles et des plus agréables, elle fait avec les autres, par un grand concert d´intruments, l´overture de Ballet des Arts en géneral, dont quelques-uns soit mécaniques ou autres, ont été choisis pour faire les entrées de ce ballet; chacune étant précédée d´un changement de théâtre et d´un récit.

Les Ouvertures de Lully Play

« Le poète qui fait une tragédie lyrique, s'attache plus à faire illusion aux sens qu'à l'esprit ; il cherche plutôt à produire un spectacle enchanteur, qu'une action où la vraisemblance soit exactement observée. Il s'affranchit des lois rigoureuses de la tragédie ; et s'il a quelque égard à l'unité d'intérêt et d'action, il viole sans scrupule les unités de temps et de lieu, les sacrifiant aux charmes de la variété et du merveilleux. Ses héros sont plus grands que nature ; ce sont des Dieux, ou des hommes en commerce avec eux, et qui participent de leur puissance. Ils franchissent les barrières de l'Olympe ; ils pénètrent les abîmes de l'Enfer. À leur voix, la Nature s'ébranle, les Élémens obéissent, l'Univers leur est soumis. Le poète tend à retracer des sujets vastes et sublimes ; le musicien se joint à lui pour les rendre encore plus sublimes. L'un et l'autre réunissent les efforts de leur art et de leur génie pour enlever et enchanter le spectateur étonné, pour le transporter tantôt dans les palais enchantés d'Armide, tantôt dans l'Olympe, tantôt dans les Enfers, ou parmi les Ombres fortunées de l'Elysée. Mais quelque effet que produisent sur les sens l'appareil pompeux, et la diversité des décorations, le poète doit encore plus s'attacher à produire, dans les spectateurs, l'intérêt du sentiment ».

John Blow 'Venus & Adonis' Play

The blossoming of the English opera.

First perfomed before the court at Oxford in 1681, "Venus & Adonis" was presented as a "masque for de entertainment of the King " (Charles II). Like Purcell´s "Dido and Aeneas", it is un fact a true opera, totally succesful in concept , original in musical content and movingin the characterisation of the protagonist. Borrowing the notion of the oveture, the prologue an the instrumental dances from the French opera an juxtaposing them with the lenguage of Italian music.
Blow here created his masterpiece and one of the summits of 17th century English music.
Loading...
Working...
to add this to Watch Later

Add to